PLATYCERIUM

" corne d'élan " ou " bois-de-cerf "

Le PLATYCERIUM est une fougère épiphyte tropicale qui présente deux sortes de frondes :

- les unes, à la base, s’agrippent au support qu’elles trouvent pour soutenir la plante et recueillir les débris qui tombent de l’arbre auquel elle est attachée ; avec le temps, la fronde brunit et se parchemine avant qu’une nouvelle fronde verte ne la remplace ;

- les autres, plus nombreuses, sont étalées et pendantes ; elles sont découpées comme les bois d’un cerf et recouvertes d’une pruine blanche et feutrée ; à l’âge adulte, ce sont elles qui portent des amas de sporanges qui lui permettent de se reproduire : si les conditions sont bonnes, les spores germeront sur le tronc d'arbre où elle se seront collées.

Famille : Polypodiacées

Origine : régions tropicales d'Amérique du Sud, d'Afrique, d'Asie du Sud-Est, d'Australie et de Nouvelle-Guinée

Toxicité : non toxique

Croissance : le Platycerium bifurcatum peut atteindre 80 cm ; le Platycerium grande jusqu'à 1 m 50

Luminosité : lumière très vive sans soleil brûlant

Température : min. 13°C ; la température idéale est de 21°C ; au-delà, bassiner fréquemment

Arrosage : quelle que soit la période, attendre que les frondes retombent mollement : c'est le signe que la plante a vraiment besoin d'eau ; en été, mouiller complètement le mélange à chaque arrosage puis le laisser sécher presque entièrement ; en période de repos, arroser moins souvent ; si la fronde recouvre tout le mélange terreux ou si la plante est cultivée sur un morceau d'écorce, alors plonger tout le système racinaire dans une bassine d'eau ; en été, laisser la fougère tremper 15 min. dans l'eau ; en période de repos, seulement 1 à 2 min.

Entretien : ne jamais nettoyer les feuilles, la pruine qui s'y trouve est utile à sa transpiration ; supprimer les frondes fanées avec précaution ; ne pas laisser d'eau stagner sur les feuilles

Engrais : effectuer des apports d'engrais liquide, riche en azote, une fois par mois

Rempotage : on peut cultiver le Platycerium de 3 façons, mais toujours dans un mélange de tourbe et de sphaigne :

- laisser la plante s'accrocher à un support rude et humide* ;

- l'installer dans une corbeille suspendue ;

- de façon plus commune, en pot.

* entourer les racines de tourbe et de sphaigne ; attacher au support avec du fil de coton ; conserver le support et le substrat humide jusqu'à ce que la plante ait bien adhéré au support